Journal de MusArte

Artiste peintre pour ce qui est de l’activité centrale, ne sachant que faire de mieux je mise par défaut sur mon monde intérieur et je me prends au jeu dans l’exploration des nombreuses facettes de la psyché. Je tente avec obstination de mettre en scène ce qui donne du sens.

Ma photo
Nom :
Lieu : France

Désertant les activités professionnelles dans le social et la formation, j’ai choisi en 96 de revenir à la peinture, ma première vocation. Le mot entéléchie est la clé de mes péripéties, la curiosité et la remise en question font partie de mes valeurs stables.

lundi, janvier 30, 2006

Perdre son temps en navigant à l'aveuglette?

Tout dépend de la philosophie du promeneur mais aussi de sa capacité d’observation. Jean-Jacques me transmet un concept intéressant : la sérendipité (mot non reconnu par l’Académie française, mais est-ce une référence essentielle?).
C’est l’art de faire des trouvailles en perdant son temps, voilà qui anoblit un tantinet mes égarements. On peut explorer ce thème, entre autres à cette adresse :

http://urfistinfo.blogs.com/urfist_info/2005/04/srendipit_quand

4 Comments:

Blogger MusArte said...

Epinen dit :

30 janvier 2006 à 7:40 pm m

Sur la serendipité, j’ai fait quelques trouvailles qui m’ont amusé.

En voici une ou deux :

Les Trois Princes de Serendip est un conte persan publié en 1557 par l’imprimeur vénitien Michele Tramezzino.

Les Trois Princes de Serendip (Serendip est le nom de Ceylan ou Sri Lanka en vieux persan) est présenté sur sa page de titre comme traduit du persan en italien par un certain Christoforo Armeno, mais on doute sérieusement que cet Armeno ait existé ailleurs que dans l’esprit fertile de Tramezzino. Il est probable que ce soit Tramezzino lui-même qui ait compilé dans cet ouvrage un certain nombre de contes anciens, principalement indiens.

C’est ce conte qui a donné lieu en 1754 à la création par Horace Walpole, qui avait lu étant enfant la version de 1722, du mot sérendipité (serendipity en anglais).

Pour lire ce conte et en savoir plus sur sur ce qu’il faut entendre par ce terme curieux, on peut consulter le site

http://www.automatesintelligents.com/echanges/2005/fev/serendipite.html

Très intéressant pour peu qu’on aime autant les contes que la philosophie, mais il faut avoir un peu de temps!

1:20 PM  
Blogger Gaetan said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

4:57 PM  
Blogger MusArte said...

Pardon d'avoir effacé un commentaire, je ne souhaite pas publier de messages si personnels sur le blog, par contre je les reçois très volontiers sur mon courriel: musarde@hotmail.com.

8:31 AM  
Blogger MusArte said...

Merci Epinen, ton commentaire aborde le concept d'une façon plus imagée, c'est utile. De mon côté je me suis amusée à taper le mot sérendipité sur Google, on y trouve un nombre impressionnant de textes.

8:36 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home